Que faire en présence d'un cirque ?

 Yongzhi Chu/World Press Photo
Yongzhi Chu/World Press Photo

 

S’il s’agit d’un petit cirque, les animaux sont souvent dehors, attachés par des cordes. Il est donc facile de vérifier leur état général, s’ils ont de l’eau en cas de forte chaleur, de l’herbe à brouter. Surtout pensez à prendre des photos, si vous constatez des négligences ! Des animaux, mais aussi de l’immatriculation des véhicules du cirque  et d’une affiche. S’il y a des cages, même chose, vérification et photographies.

 

Dans tous les cas, nous envoyer et/ ou envoyer directement les informations à Code Animal qui répertorie tous les cirques français dans une base de données.

 

S’il y a maltraitance ou négligence avérée, 2 possibilités : prévenir la gendarmerie la plus proche pour intervention et/ou prévenir  le service Santé Publique Vétérinaire et Environnement (ex DSV), service de la DDSCPP chargé de la surveillance des élevages, des zoos, des cirques, des animaleries et de tous les animaux domestiques ou sauvages, détenus par des particuliers ou des établissements. Le SPVE instruit tous les signalements, à condition qu’ils ne soient pas anonymes. Ils ont une très bonne collaboration interdépartementale donc s’ils ont verbalisé un cirque, il y aura un suivi. S’ils ont des soupçons mais n’ont pas eu le temps de contrôler l’établissement,  il sera signalé sur tout le territoire.

 

Mais attention, la maltraitance doit être avérée et visible ou la situation de l’animal périlleuse. le SPVE n’interviendra, après examen des photos et informations que s’ils estiment qu’il y a danger pour les animaux. Vous n’aurez pas forcément de retour de leur part ou un strict minimum, par souci de confidentialité. S’ils saisissent des animaux, rien ne sera divulgué sur leur destination. De même, votre témoignage et votre nom resteront strictement confidentiels et ne seront bien entendu divulgués à personne.

 

La plupart des petits cirques familiaux présentent des animaux domestiques, dont la liste est cependant bien longue… Ils donnent essentiellement des représentations dans les petites communes et sont facilement accessibles.

Les grands ou moyens cirques avec animaux sauvages sont moins faciles d’accès.  Il est cependant possible de visiter les ménageries et de jeter un œil en coulisses, de prendre des photos discrètement et de suivre la même procédure, en prévenant impérativement le SPVE.

 

Nous pouvons tous concrètement agir pour le bien-être de ces animaux en allant voir

de près ce qui se passe autour des chapiteaux ! 

Écrire commentaire

Commentaires : 0