Oraison funèbre pour les animaux

Samedi 29 août, pour la Journée mondiale pour la fin du spécisme, sont organisés dans 14 pays des événements qui remettent en question la discrimination spéciste et exigent une véritable prise en compte des intérêts des animaux.

7 actions ont lieu en France, dont Paris, Lille, Strasbourg et Besançon pour la 2e année consécutive.

Humanimo a choisi une nouvelle fois un lieu emblématique, symbole de l’asservissement des animaux : la Citadelle de Besançon et son zoo anachronique.

Nous rendrons cette année un hommage aux centaines de milliers de victimes animales en Franche-Comté.

Tous les ans, ici comme ailleurs, des centaines de milliers de veaux, vaches, cochons, poules, chevaux et moutons sont égorgés dans les abattoirs, des dizaines de milliers de biches, cerfs, chevreuils et sangliers tombent sous les balles en forêt, des centaines de visons sont gazés pour la fourrure et un nombre inconnu de poissons agonisent au bord des rivières et dans les piscicultures.
Tous les ans, des dizaines animaux s’éteignent en captivité au zoo de la Citadelle.

Pour la première fois, nous diffuserons les chiffres régionaux précis et effarants de ces morts inutiles.

Nous aurons une pensée toute particulière pour les captifs du zoo, et nous demandons dès aujourd’hui à Anne Vignot, Maire de Besançon, un rendez-vous avec l’élue déléguée à la condition animale pour discuter de l’avenir des animaux, comme elle s’y est engagée pendant la campagne électorale.

 

Rendez-vous samedi 29 août à partir de 14h30, devant la Citadelle de Besançon.

Un musicien accompagnera l’oraison funèbre.

Code vestimentaire noir et masque obligatoire.