Restos U végétaliens à Besançon, c’est du concret !

Humanimo

Les plats sont maintenant au menu dans les différents restaurants du CROUS.

 

Une alternative végéta*ienne ? Et pourquoi pas dans mon établissement ?

Conseils pour demander une alternative végéta*ienne dans votre resto U ou votre cantine

Pas besoin de monter une association pour s’y mettre ! Vous êtes végétalien, végétarien, flexitarien… Vous êtes concernés ! Une alternative végéta*ienne dans une cantine/resto U est le meilleur moyen de montrer aux gens qu’on peut sauver des animaux et aider la planète sans difficulté

Il est préférable de parler d’abord de votre désir au(x) chef(s) du ou des restaurants et/ou au responsable, pour qu’il(s)/elle(s) n’aient pas l’impression que les choses se font dans son/leur dos.

N’agissez pas tout(e) seul(e) ! Essayez de trouver des étudiants/collègues avec la même volonté de manger différemment. Pour cela, vous pouvez mettre des petites annonces sur les groupes facebook des facs ou de l’établissement concerné, sur les panneaux d’affichage, ou simplement observer autour de vous les personnes qui ne prennent pas de viande au menu et les aborder gentiment. 😉 
Une fois la petite « équipe » réunie, faites une ou deux réunions pour être sûr que vous êtes sur la même longueur d’onde.

Contactez les associations de protection animale dans votre commune ou dans votre région. Elles pourront vous proposer un soutien.

Vous pouvez aussi contacter Sentience Lille, Humanimo (Franche-Comté), ou d’autres associations qui ont demandé une alternative végétale avec succès si vous avez des questions ou besoin de conseils.

Si vous rencontrez des réticences des chefs/responsables/collègues/étudiants, vous pouvez lancer une pétition qui vous donnera une visibilité. Le format numérique est ce qui fonctionne le mieux actuellement, mais elle peut se compléter par une forme papier à faire signer quand les personnes vont manger.
Pour lancer une pétition, je recommande le site MesOpinions.com qui a des pétitions très orientées sur la protection animale et la protection de l’environnement (la pétition sera bien plus visible que noyée dans la masse des pétitions Change.org par exemple) et propose un véritable suivi.

Je conseille un texte court pour la pétition pour ne pas décourager certains qui se sentiraient noyés dans le flot d’informations, et un renvoi à un autre site pour ceux qui souhaitent en savoir plus. Là-bas, vous pouvez exposer vos arguments, les liens vers d’autres sites… Les témoignages des personnes qui mangent au resto U/cantine ou qui n’osent justement pas y aller sont très sympathiques notamment, pour que la pétition semble moins impersonnelle).

Une fois la pétition sur les rails, communiquez dans les journaux régionaux à ce sujet, les moyens de communication pour les étudiants/les professeurs/les collègues : cela permettra de faire connaître la pétition, mais aussi votre mode de vie de manière générale, et ainsi sensibiliser.

Faites-la signer sur tous les groupes facebook/sites possibles : plus de voix il y a, mieux c’est ! Communiquez votre pétition sur les pages facebook ou sites de l’Association Végétarienne de France, L214, Sentience, Végactu, etc.

Demandez ensuite un entretien avec le responsable ou les chefs pour parler de la pétition et aidez-les à réfléchir à comment mettre en place l’alternative. Vous pouvez leur envoyer ou imprimer des recettes (voici celles que nous avons eu grâce à Sentience Lille) : 

• 278 recettes : http://avis.free.fr/livret_278_recettes.pdf

• Guide des chefs L214 : http://www.l214.com/fichiers/UJVS/guide-chef-imprim.pdf

• Le guide végétarien pour la restauration collective :       http://www.evavzw.be/sites/default/files/publication/files/Veggie_voor_cateraars_FR.pdf

Une fois l’alternative lancée, vous pouvez distribuer des tracts pour encourager les étudiants à la choisir (avec l’accord du responsable de préférence). L214 propose des tracts simples et clairs, notamment « Sauver des animaux en vous régalant ? » et « Agir pour le climat ? » Et bien sûr, choisir l’alternative avec vos amis pour montrer que tout le monde peut le faire !

 

Nelly Péguillet, bénévole à Humanimo, initiatrice de la pétition pour les restos U de Besançon